Actualité : L’Inde commande 194 Virus SW80

pipistrel_inde_-_copie-03649

L’Inde commande 194 ULM Pipistrel pour former ses pilotes militaires

Le ministère indien de la Défense a signé, le 12 octobre 2015, avec le constructeur aéronautique slovène Pipistrel, une commande portant sur 194 ULM de type Virus SW80 « Garud ». Le contrat, assorti de 100 options, est évalué à 20 millions de dollars.

JPEG - 353.1 ko
Pipistrel a remporté l’appel d’offres lancé en 2011 par le ministère indien de la Défense, face à Flight Design
© Pipistrel

C’est au terme de quatre années de négociations que Pipistrel a finalement concrétisé ce qui peut apparaître comme l’un des plus importants contrats de l’histoire de l’aviation légère. De toute évidence, il s’agit du plus gros de ces dernières décennies. Il porte en effet sur 194 ULM Virus SW80 « Garud », auxquels pourraient venir s’ajouter 100 unités supplémentaires. Ces biplaces sont destinés au National Cadet Corps (NCC), à l’armée de l’Air et à la Marine.

Le contrat dont la valeur est estimée à 20 millions de dollars (hors option) est scindé en deux parties. La première englobe 110 appareils destinés au NCC pour la formation pratique de base des élèves-pilotes. La seconde se répartit entre 72 ULM destinés à l’armée de l’Air (IAF) et 12 à la Marine. Les livraisons débuteront dans huit mois. Les 194 appareils devront, ensuite, tous être livrés en 30 mois dans une centaine de sites différents. Le contrat est assorti de 100 options supplémentaires qui pourront être levées au bout de la troisième année.

JPEG - 294.6 ko
Le Pipistrel Garud indien est un croisement entre deux modèles : le Virus SW80 et l’Alpha Trainer
© Pipistrel

Le « Garud » est un hybride du Virus SW80 et de l’Alpha Trainer, des biplaces qui en Europe, entrent dans la catégorie ULM (masse maximale au décollage limitée à 472,5 kg) et aux USA, dans la catégorie LSA (550 kg). Il est équipé d’un moteur Rotax de 80 ch et peut atteindre la vitesse maximale de 200 km/h. Il a une autonomie de 3 heures de vol et un plafond utile de 6.000 m. Il est équipé d’un parachute balistique de secours.

Le Garud sera produit en Slovénie et dans la nouvelle usine que Pipistrel a implantée récemment en Italie. « Nous allons produire 6 à 7 avions chaque mois pour l’armée indienne. Cela signifie que sur les deux ans et demi à venir, la moitié de notre capacité de production est vendue », affirme Ivo Boscarol, le PDG de Pipistrel. Le constructeur va devoir augmenter ses cadences de production pour ne pas pénaliser ses distributeurs, d’autant que cette commande historique passée par l’Inde devrait lui donner une plus grande visibilité sur le marché mondial.

Onze constructeurs ont répondu à l’appel d’offres lancé par l’Inde en 2011. En finale, Pipistrel était opposé à l’allemand Flight Design et son CT. Outre les 194 ULM à livrer qui pourraient passer à 294 si les options sont levées, le vainqueur va également assurer la formation des pilotes-instructeurs et des mécaniciens indiens, ainsi que le maintien en conditions opérationnelles de la flotte. Un contrat qui renforce la position de Pipistrel, mais qui aurait pu constituer une bouffée d’oxygène pour Flight Design confronté à de sérieuses difficultés actuellement.

Gil Roy